Bonjour !

 

Voici une petite cousette qui date de mars ou d'avril de cette année, une petite robe-qui-pique-bien-les-yeux, âmes sensibles s'abstenir donc !

 

Je dois admettre que les patrons indépendants ont la côte en ce moment. D'ailleurs il en fleurit aux quatre coins de la blogosphère, à peu près toutes les semaines. Pourquoi pas ? Après tout, tout le monde a le droit à sa part du gâteau et de profiter du succès grandissant de la couture et du DIY en général.

Je n'ai rien contre, bien au contraire mais je suis moins extrémiste que certaines bloggeuses dans le vent. Moi je marche au coup de coeur : je couds de tout ou presque, que ce soit du burda, mc call's, simplicity, fashion style, dear and doe, Jalie et tous les autres. Ma patronthèque est cosmopolite et ça me plait.

Maintenant que je me connais de mieux en mieux, que je sais ce qui me va, le style que j'aime bien, j'essaie de craquer pour des modèles que je porterais avec beaucoup de plaisir. Et c'est le cas avec cette robe, et pourtant ce n'était pas gagné !

 

Il s'agit de Ondine, de République du Chiffon. C'est le genre de robe que j'affectionne particulièrement avec sa taille basse, sa coupe droite et ses poches. Le modèle sur la pochette m'a semblé un peu trop austère (un peu trop militaire ?) mais le shéma technique présentait un bon potentiel "libre-cours-à-ta-créativité". C'est le deuxième patron de cette marque pour lequel j'ai craqué, mais le premier que j'ai cousu.

 

Bon il y a plein de pièces à recopier (je ne coupe JAMAIS un patron, même surtout les pdf que j'ai mis deux jours à assembler !) et les marges couture ne sont pas comprises dedans (perso, je préfère qu'elles le soient). J'ai coupé un 40, qui correspond à mes mesures.

Le montage se fait assez facilement, le livret d'explications m'a paru très clair. J'ai choisi de ne pas mettre de manches longues, histoire de pouvoir la porter toute l'année avec une veste ou un gilet en "hiver" (merci de ne pas rire !). J'ai abaissé les pinces de 3 cm, mais cela aurait été mieux avec 5 cm. J'ai eu un doute au moment d'assembler les côtés car je me suis retrouvée avec une grosse différence entre la longueur dos et devant (j'ai bien vérifié que je ne m'étais pas trompée dans mon décalquage), ça vous est arrivé à vous aussi ? Du coup j'ai bidouillé je ne sais plus comment, et j'ai réussi à rattrapper.

Le modèle étant prévu pour une stature de 165 cm et mesurant moi-même 170 cm, j'ai ajouté une ceinture de 5 cm de large entre le haut et la jupe.

 

Au premier essayage, de face devant le miroir, ça allait, bien que j'aurai préféré que la ceinture tombe un peu plus bas sur les hanches.

De dos, c'était vraiment pas beau, ça faisait comme un sac, et ça ne passait pas du tout. Que faire ? Ajouter des pinces ? J'ai éssayé en épinglant, mais je n'ai pas été convaincue... et puis j'ai eu l'idée de l'élastique et BINGO ! Ca a marché, du moins ça me convient à moi, tant mieux, c'est moi qui vais la porter ! J'ai juste surpiqué l'élastique en l'étirant pour le smocker et ainsi mieux répartir les fronces.

 J'ai mis des pressions au lieu des boutons. C'est certainement moins classe que des jolis boutons, mais quand vous devez les défaire 10 fois par jour, les pressions restent plus pratiques.

 

 

Cette robe, je l'ai déjà portée au moins 5 fois, donc elle est validée. Certes ce n'est pas celle dédiée aux sorties au parc avec les loulous, mais elle reste très confortable. 

Pour une prochaine version, j'apporterai quelques modifications tout de même comme allonger le haut de 5 cm en plus de la ceinture pour que l'élastique du dos ait moins envie de remonter et garder un minimum de dignité quand je lève les bras. Actuellement quand je lève un bras, je tiens la jupe arrière avec l'autre main, histoire de pas avoir de mauvaise surprise !

Et pour finir, le plastron me remonte très près de la gorge, ce qui me dérange un peu... du coup, je le porte un peu déboutonné sur un côté comme vous pouvez le voir sur une des photos.

Mais la bonne nouvelle c'est que c'est une robe "allaitement-compatible" qui sort de l'ordinaire avec le plein de couleurs... et qu'elle a des poches et là, je VALIDE ! Parce que sans poche, je ne sais jamais où mettre mes mains !

 

 

 

IMG_1793

IMG_1794

IMG_1802

IMG_1795

IMG_1796

IMG_1803

IMG_1797

IMG_1798

IMG_1799

IMG_1800

IMG_1801

 

 

 Bon ben je me rends compte que je reste une incorrigible bavarde, mais soyons réalistes... je crois qu'il est trop tard pour que ça change ! Je veux bien promettre de faire plus court la prochaine fois, mais à mon avis c'est perdu d'avance !

 

 

Cahier technique :

- robe Ondine, République du Chiffon

- taille 40

 

Modifications apportées :

- pas de manches longues

- ceinture de 5 cm de large ajoutée, élastiquée et smockée au dos

- pressions au lieu des boutons, mises "à ma sauce" !

- parementures finies au biais

 

Fournitures :

- coton imprimé du haut, Actuel Décor, St Pierre, Réunion

- coton imprimé jean et triangles roses de la jupe, Actuel Décor, St Pierre, Réunion

- coton japonnais de la ceinture et des biais, Actuel Décor, St Pierre, Réunion

- pressions kam, Ar Brinic